Trois Palestiniens tués dans des heurts en Cisjordanie (ministère)

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Trois Palestiniens ont été tués dans des heurts nocturnes avec les forces israéliennes en Cisjordanie occupée, théâtre ces derniers mois d’une recrudescence des violences, a annoncé mardi…

Trois Palestiniens ont été tués dans des heurts nocturnes avec les forces israéliennes en Cisjordanie occupée, théâtre ces derniers mois d’une recrudescence des violences, a annoncé mardi le ministère palestinien de la Santé.

Selon ce ministère, un Palestinien a succombé après avoir été blessé par balle à la tête par l’armée israélienne à Beit Ommar, près de Hébron, une ville du sud de la Cisjordanie où les tensions demeurent vives entre des colons israéliens et la population palestinienne locale.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué avoir ouvert le feu sur “des émeutiers” qui avaient lancé des pierres et des engins explosifs en direction des soldats après que deux véhicules de l’armée qui patrouillaient près de Beit Ommar se sont retrouvés bloqués à la suite d’un problème technique.

Puis, à Kafr Ein, près de Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée, Jawad et Dhafer Abdul Rahman Rimawi, deux frères âgés respectivement de 22 et 21 ans, ont été tués par des tirs de l’armée israélienne, a ajouté le ministère palestinien. Contactée par l’AFP, l’armée israélienne n’a pas commenté dans l’immédiat ce second incident.

Après ces affrontements, le mouvement islamiste armé Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza et qui compte des soutiens en Cisjordanie notamment, a indiqué dans un communiqué que “l’escalade” israélienne allait rencontrer une “résistance croissante” de la part des Palestiniens.

Les violences se sont intensifiées ces derniers mois en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Dans la foulée d’attaques meurtrières en Israël en mars et avril derniers et d’autres attaques qui ont suivi, l’armée israélienne a mené plus de 2.000 raids en Cisjordanie, notamment dans les secteurs de Jénine et Naplouse (nord), bastions de groupes armés.

Ces raids, et les heurts qui y sont parfois associés, ont fait plus de 125 morts palestiniens, le bilan le plus lourd depuis sept ans, selon l’ONU.

alv-gl/sg  

Des personnes en deuil se rassemblent autour des corps de Palestiniens tués lors d’affrontements avec les forces de l’armée israélienne, à l’extérieur d’une morgue dans la ville de Ramallah en Cisjordanie occupée, le 29 novembre 2022
• JAAFAR ASHTIYEH

NewsAmericasNow.com